Le maquillage bio refait un retour en force, avec des couleurs plus éclatantes, davantage de choix (notamment chez Couleur Caramel), des textures agréables et une meilleure tenue. De nombreuses marques bio sy mettent: Sante, Dr Hauschka, Logona, Lavera, Terre dOc, Börlind, Lakshmi… Les maquilleuses professionnelles, celles des stars de cinéma, utilisent de plus en plus ces produits bio permettant un maquillage naturel et glamour, destiné à illuminer le visage et à souligner le regard, tout en camouflant discrètement les petites imperfections.

Maquillage classique: ingrédients dérivés de la pétrochimie et pigments synthétiques

 Les produits de maquillage conventionnels contiennent, pour améliorer leur tenue, des dérivés de la pétrochimie, tels que silicone, huile de silicone (ou diméthicone), et paraffine.  Outre que ces ingrédients sont nocifs pour l’environnement, ils n’ont aucune affinité avec l’épiderme, et forment un film occlusif à la surface de la peau, ce qui l’empêche de respirer. Fards à paupières irritantsfonds de teint qui étouffent l’épiderme… Votre visage mérite mieux!

Ces produits, souvent vendus très chers, ne sont en réalité que des miracles de la chimie. Solvants, conservateurs chimiques (parfois même du paraben), PEG, phénoxyéthanol, parfums et pigments de synthèse (dont les fameux pigments azoïques, soupçonnés dêtre toxiques pour le foie et cancérigènes) ou pigments extraits dinsectes (oui, le rouge cochenille aussi appelé carmin, ou encore le natural red 4, fréquents dans les rouges à lèvres, sont extraits dinsectes élevés et tués dans ce but)… Au fil des jours, les quantités de molécules potentiellement nocives déposées sur la peau et accumulées dans les tissus sont inquiétantes.

Choisir le bio pour ses ingrédients naturels, minéraux et végétaux

Les cahiers des charges que respectent les produits de maquillage bio interdisent tous ces ingrédients douteux. Les actifs nécessaires à la bonne tenue des couleurs ou au gainage des cils sont naturels (alginates extraits dalgues, gomme xanthane, résine dacacia), les bases pour les poudres sont minérales ou végétales (kaolin, talc, amidon de maïs). Quant aux conservateurs (qui sont nécessaires lorsque le produit contient de leau, et pour les produits appliqués au doigt), ils sont eux aussi le plus doux et le plus naturel possible.

Pour les pigments, ils sont dorigine végétale, ou minérale:

  • curcuma (pour les tonalités jaunes)
  • bois de châtaignier (beiges)
  • bois de campêche (grenats)
  • oxyde de fer (jaune à brun)
  • oxyde de manganèse (brun à noir)
  • oxyde de chrome (verts)
  • indigo naturel ou ultramarine (bleus)
  • dioxyde de titane (blanc)
  • hématite (rouges)
  • mica (effet brillant, pour remplacer laluminium des produits classiques).

De véritables produits de soin

Outre ces actifs naturels, les produits de maquillage bio renferment des teneurs importantes en huiles végétales (macadamia, argan, germe de blé, jojoba, ricin, amande douce), cires végétales (carnauba, candelilla) et cire dabeille, et beurres végétaux (mangue, karité, cacao).

En plus de leur conférer une texture agréable, et de jouer le rôle de base onctueuse (fonds de teint, rouges à lèvres, gloss, fards crémeux, mais aussi poudres compactes), ces ingrédients sont riches en acides gras essentiels et en vitamine E, surtout les huiles et les beurres. Les produits de maquillage bio sont ainsi bien plus que de simples supports pour les pigments: ils constituent de véritables soins pour la peau, qui est nourrie et protégée.

Les atouts du maquillage biologique en pratique

Au final, les produits de maquillage bio prennent soin de lépiderme et sont moins allergisants ou irritants que les produits classiques, notamment pour le maquillage des yeux (la paupière et le contour de lœil sont des zones très fragiles). Ils nempoisonnent pas insidieusement votre organisme et leurs procédés de fabrication respectent lenvironnement.

Enfin, ils permettent un maquillage « nude », avec un rendu naturel et plus discret, qui respecte la carnation de chacune. Quant aux prix, ils sont en moyenne équivalents à ceux du maquillage non bio, avec une fourchette plus restreinte: moins de prix bas de gamme, et des produits haut de gamme moins chers.

Limites techniques du maquillage bio

On attend dun produit de maquillage, bio ou pas, quil soit agréable et facile à appliquer, quil ait une bonne tenue, quil ne coule pas, quil sente bon ou quil ait bon goût (rouges à lèvres), quil soit facile à enlever… Beaucoup dexigences, en somme!

Si le maquillage bio a bien progressé en la matière, il y a encore quelques points sur lesquels le bio est moins performant que le conventionnel. Le panel des ingrédients étant limité, il est difficile dobtenir les prouesses technologiques réalisées avec des ingrédients chimiques.

Ainsi, les mascaras sont un peu moins gainants, le waterproof bio n’existe pas, les durées de conservation sont moins longues, la couvrance des fonds de teint est moins importante (ce qui donne finalement un résultat plus naturel) et la tenue des fards à paupières et des rouges à lèvres ne dure pas 24h!  En revanche, côté poudres et crayons (kajal, khôl et crayons à lèvres), les performances sont équivalentes.