Chaque année, quand approche l’époque des petites jupes courtes, des shorts et des maillots de bain, la même question revient : comment se débarrasser de la cellulite, responsable de l’aspect capitonné que peut prendre la peau des cuisses, des fesses et des hanches ?  Les produits anti-cellulite peuvent s’avérer efficaces, à condition d’être accompagnés d’un massage soigneux.

Pourquoi la peau prend-elle un aspect bosselé 

La cellulite, ou lipodystrophie gynoïde, correspond à une anomalie de la répartition de la masse adipeuse. Des fibres conjonctives peu extensibles, disposées perpendiculairement au derme, cloisonnent le tissu adipeux qui, en se développant, se trouve comprimé : la peau apparaît bosselée, capitonnée. Le pincement des zones atteintes provoque une douleur, du fait de la compression des filets nerveux du tissu adipeux. Les causes de la cellulite sont à la fois génétiques (familiales), hormonales et circulatoires.

Cellulite ne rime pas avec surpoids

La cellulite touche la majorité des femmes, y compris celles qui sont très minces. Elle n’est donc pas toujours corrélée à un problème de surpoids, et bien souvent, perdre quelques kilos ne suffit pas à la faire disparaître. Un régime fait fondre surtout la graisse métabolique, c’est-à-dire celle que l’on accumule en cas d’alimentation trop riche par rapport à la dépense énergétique.

La cellulite, elle, concerne un autre type de graisse : la graisse gynoïde (à répartition de type féminin), qui est un caractère sexuel secondaire apparaissant à la puberté. Cette graisse se localise au niveau des hanches, des fesses, des cuisses, parfois des genoux. Ce type de graisse est très difficile à faire disparaître, même avec un régime hypocalorique. Cest pourquoi une perte de poids, si elle permet d’éliminer une partie du tissu graisseux (la graisse métabolique), ne résout généralement pas les problèmes de cellulite.

Pour estomper la cellulite, il ne reste que 3 solutions : la chirurgie esthétique (bof), le sport (pff), ou le « pétrissage » des zones concernées. C’est surtout cette dernière solution qui nous intéresse ici.

Huile et gel anti-cellulite

Pour commencer, se munir dune huile ou d’un gel anti-cellulite. Ils contiennent des extraits de plantes aux propriétés amincissantes :

– en favorisant le déstockage des lipides contenus dans les adipocytes, c’est-à-dire la lipolyse (notamment grâce à la caféine contenue dans le thé vert, le café vert, le maté, le guarana),

– en stimulant le drainage lymphatique (petit houx, bouleau…).

Des huiles essentielles peuvent également être ajoutées, choisies pour les propriétés raffermissantes, lipolytiques, ou stimulantes pour la circulation veineuse et lymphatique : cèdre, basilic, criste marine, cyprès, origan, lemongrass, genièvre, citron, pamplemousse, romarin, ravensara… Les huiles minceur renferment en outre des huiles végétales nourrissantes, riches en acides gras insaturés et en vitamine E anti-oxydante, pour tonifier et renforcer l’épiderme.

Masser pour favoriser le drainage et le fractionnement de la masse adipeuse

Ensuite, masser. Si le produit utilisé a une importance, il est inefficace sans l’action mécanique du massage, qui fractionne la masse adipeuse et améliore la circulation lymphatique, et donc le drainage.

Il est conseillé de masser les zones rebelles durant 5 à 10 minutes chaque matin (ou chaque soir), après une douche chaude, afin que la chaleur de la peau optimise la pénétration des actifs. L’idéal est d’effectuer un mouvement de palper-rouler (comme celui pratiqué par les kinésithérapeutes), en pinçant la peau de façon à former un pli que l’on fait « rouler » du bas vers le haut. Après quelques semaines d’efforts réguliers (c’est la régularité et l’opiniâtreté qui paient !), la silhouette s’affine, les capitons et l’effet peau d’orange s’estompent, la peau redevient lisse.

Pour endiguer la cellulite et pour éviter la production de graisse consultez les bons aliments minceur et retrouvez une silhouette parfaite.